Le militantisme pour les autres
EAN13
9791090240308
ISBN
979-10-90240-30-8
Éditeur
MARWANNY
Date de publication
Nombre de pages
52
Dimensions
21 x 14 x 0 cm
Poids
170 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le militantisme pour les autres

Marwanny

Offres

MILITER, POURQUOI ? Au plus profond de votre être, vous le sentez depuis longtemps : vous avez une très grosse envie de vous engager. Vous ne savez pas comment, vous ne savez pas pourquoi, mais l’indignation est là, solidement chevillée à votre for intérieur. Vous avez de la chance : les options sont aussi innombrables que diversifiées de militer pour la cause de votre choix – qui vous permettra de conférer un élan rédempteur à une existence jusqu’ici dépourvue de justification. Revendications identitaires, exigence de justice, impératif de liberté, quête d’égalité, protections et sauvegardes en tous genres… : il suffit de choisir, le menu est pratiquement infini, buffet à volonté, open bar, happy hour, y en aura pour tout le monde ! Si au contraire, depuis le plus jeune âge, sentant la révolte qui gronde dans les tréfonds de votre âme, vous vous indignez sans compter à la moindre occasion, la question se posera en d’autres termes. Jouets à la crèche, menus de la cantine au primaire, système d’orientation au lycée, injustices en tous genres aux différents âges de la vie... Aussi loin que vous pouvez vous souvenir, vous avez toujours su canaliser la colère qui vous tenaillait le ventre, en militant pour faire entendre votre voix et rétablir votre Bon Droit. Mais, sans aller jusqu’à envisager un travail de nature psychologique sur vous-même, avez-vous un jour pris le temps de réfléchir à la sélection de vos engagements ? Avez-vous déjà étudié les manières d’optimiser le rapport coût/bénéfice interne de vos luttes externes ? Comment savoir au fond si vous ne vous engagez pas en dépit de vous-même dans des causes moins profitables que d’autres – que ce soit pour la planète, la société ou votre équilibre individuel de belle personne ?
MILITER, POUR QUOI ? Le suprémaciste blanc a-t-il la moindre chance d’atteindre un jour ses objectifs ? L’antispécisme est-il plus tendance que la lutte des classes ? De qui l’antifa fait-il le jeu ? Est-ce “trop la honte” d’être un militant LaREM ? Peut-on concilier engagement pro-vie et abonnement à La Décroissance ? La planète peut-elle encore être sauvée ? Ou, puisque tout est foutu, vaut-il mieux jouer le pragmatisme en militant pour la légalisation de la méthamphétamine et l’interdiction des mojitos prémixés en boîte de nuit ? N’oublions jamais que la campagne des années 2000 pour le retour de Burger King en France a porté ses fruits : une action concrète avec un impact positif sur la vie de plusieurs millions de personnes peut s’avérer plus judicieuse qu’un activisme irréaliste sur des thématiques dont, passez-vous l’expression, personne n’a rien à foutre.
MILITER, COMMENT ? Comment concilier élégance vestimentaire et occupation des ronds-points ? Faut-il privilégier un investissement dans une cause à la semaine, au mois ou à l’année ? Quel retour sur investissement est-on légitimement en droit de réclamer ? Évacuer régulièrement ses pulsions sur les réseaux sociaux est-il un acte militant ? Si oui, Facebook, Twitter ou Snapchat ? Le slacktivisme est-il un humanisme ? Au bistrot, ça compte aussi ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.