EAN13
2000051396730
Éditeur
Bragelonne
Date de publication
Collection
BRA.IMAGINAIRE
Nombre de pages
720
Dimensions
11 cm
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'Épée de vérité, T7 : Les Piliers de la création

De

Bragelonne

Bra.Imaginaire

Non commercialisé sur notre site
La saga Fantasy phénomène à travers le monde entier

La jeune Jennsen, harcelée depuis sa plus tendre enfance par ses démons intérieurs, a trouvé le moyen de les réduire au silence. Mais la fin de son épreuve est le début d’un calvaire pour le reste du monde : impliquée contre son gré dans un combat dont l’enjeu est la vengeance et la conquête, Jennsen tombe sous la domination de forces obscures plus atroces que tout ce qu’elle aurait pu imaginer. Et si les voix de ses démons avaient toujours été réelles ?

Pendant ce temps, Richard et Kahlan à nouveau réunis doivent toujours compter avec la menace des troupes de l’Ordre Impérial. Contraints de traverser un pays étrange et désolé, ils voient leur voyage se transformer en cauchemar lorsqu’un chasseur infatigable se lance sur leur piste.

S’ils veulent un avenir, il leur faudra repousser la menace surnaturelle qui vient d’émerger des plus sombres profondeurs de l’âme humaine. Pour cela, le Sourcier devra lutter contre les démons assoiffés de sang qui rôdent parmi les Piliers de la Création.

 

« Ces romans vont tout balayer sur leur passage comme le firent ceux de Tolkien dans les années 60. » Marion Zimmer Bradley, auteure des Dames du Lac.

 

Court extrait :

En fouillant dans les poches du cadavre, Jennsen Daggett découvrit la dernière chose au monde qu’elle se serait attendue à trouver. Très surprise, elle s’assit sur les talons, et, tandis qu’un vent mordant ébouriffait ses cheveux, regarda fixement les deux mots écrits en lettres capitales sur le petit morceau de parchemin – qui avait été plié en quatre avec une grande précision, afin que les bords se recoupent au centième de pouce près.

Jennsen cligna des yeux, comme si elle espérait que les mots disparaissent. Mais ils restèrent bien présents, car ils n’avaient rien d’une illusion.

Si absurde que fût cette idée, la jeune femme continuait à redouter que le soldat mort soit en train de l’épier, à l’affût de sa moindre réaction. Prenant garde à rester impassible malgré la tempête qui faisait rage en elle, Jennsen sonda les yeux du mort. Ils étaient voilés et ternes, constata- t-elle. Certains défunts, disait-on, semblaient tout simplement endormis. Ce n’était pas le cas de cet homme aux yeux éteints, aux lèvres déjà bleues et à la peau cireuse. À l’arrière de son cou de taureau, une grosse rougeur tournait déjà au violet.

Comment aurait-il pu épier Jennsen? Ce soldat ne voyait plus rien, c’était évident. Mais avec sa tête tournée vers la jeune femme, on aurait pu croire qu’il la fixait. En tout cas, elle pouvait l’imaginer.

Au sommet de la falaise, derrière elle, les branches nues des arbres malmenés par le vent se heurtaient en cliquetant sinistrement comme des os. Le morceau de parchemin, entre les doigts de Jennsen, semblait vibrer au même rythme, et elle sentait les pulsations de son cœur, déjà emballé, s’accélérer encore.

© Bragelonne 2007
S'identifier pour envoyer des commentaires.